Parcours Risques Technologiques, Sécurité (RTS)

Présentation du parcours :

Depuis les années 1970, au fil des catastrophes industrielles et pollutions, les contraintes réglementaires et les normes se sont développées pour limiter les risques et impacts environnementaux générés par les activités anthropiques. Afin de protéger les salariés et l’environnement des sites industriels, les métiers liés aux domaines de l’expertise technique des procédés ont été mis en place.

 

L’identification et l’analyse des risques, des impacts environnementaux et des besoins en énergie sont aujourd’hui des domaines essentiels à prendre à compte dans l’entreprise avec leurs aspects techniques, réglementaires, sociaux et économiques. Ces activités relèvent des services Hygiène, Sécurité, Environnement (HSE), de bureaux d’études ou d'industries spécialisées.
Le parcours “Risques Technologiques, Sécurité” (RTS) du master “Risques et Environnement” est une formation pluridisciplinaire qui offre un large spectre d’insertion professionnelle dans différents secteurs privés ou publics.

 

Le Master 'Risques Technologiques, Sécurité' a vu le jour en 1996 par la création du DESS 'Sciences du Risques'. En 2001, ce dernier a évolué en DESS 'Risques, Pollution et Environnement'. En 2005, il devient le Master 'Risques Technologiques et Naturels'. En 2009, il devient le Master 'Risques Technologiques, Sécurité'.

 

Objectifs :

Le parcours "Risques Technologiques, Sécurité" a pour objectif de former des spécialistes dans l’identification, l’analyse et la gestion des risques (risques chimiques, incendies, explosions, etc.) et la mise en place de procédés industriels prenant en compte l’aspect sécuritaire.

 

Parallèlement aux enseignements scientifiques fondamentaux, la typologie des risques, la réglementation en vigueur et une introduction aux sciences des risques sont dispensés au premier semestre ainsi que les démarches de gestion qualité, sécurité, environnement. Au cours des semestres 2 et 3, une spécialisation dans les domaines de la sécurité, des méthodes et outils nécessaires à l’analyse des risques, de la modélisation des risques incendie-explosion et de la gestion de crises et à l’organisation des secours est assurée.

 

Admission :

  • Etre titulaire d’une licence mention Chimie, Physique-chimie, Sciences et Technologie, Sciences de la vie et de la Terre, Sciences pour l'ingénieur, ou d'un diplôme équivalent.
  • Démontrer une motivation pour l’une des insertions professionnelles visées par la formation

L’admission au parcours RTS est prononcé à l’issue d’une procédure d’examen du dossier du candidat


Les conditions d’admission pour le portail national Master figurent dans l'onglet "Candidater".

 

Débouchés professionnels :

Les entreprises des secteurs privés (industries et bureaux d’études) et publics recrutent les diplômés du master Risques Technologiques, Sécurité en tant que  :

- Ingénieur / Cadre Responsable Hygiène, Sécurité, Environnement (HSE), (33%)

- Ingénieur en bureau d’études (DREAL, APAVE, SOCOTEC, DEKRA,…), (12%)

- Ingénieur sûreté de fonctionnement et/ou sécurité industrielle (nucléaire), (12%)

- Ingénieur en bureau d’études (DREAL, APAVE, SOCOTEC, DEKRA,…), (12%)

- Officier de sapeur-pompier (après concours), (10%)

- Ingénieur/Cadre de production dans l'industrie chimie /sécurité,… (9%)

- Chargé de mission / Coordinateur hygiène-sécurité-environnement (12%)

Master Risques et Environnement de Mulhouse
Devenir des diplômés du parcours 'Risques Technologiques, Sécurité'

données mises à jour au 09 octobre 2018

Modalités d'enseignement :

Le master est une formation pluridisciplinaire à forte dimension professionnelle.
Les parcours RTS est ouvert en formation initiale à temps plein, en formation initiale par apprentissage ou en formation continue. La formation par alternance est possible sur l’ensemble du cursus ou uniquement en deuxième année. Le face-à-face pédagogique est commun pour les différents types de formation proposés (initiale temps plein, initiale par apprentissage ou continue).


Formation initiale
Les étudiants inscrits en formation initiale acquièrent des savoir-faire et développent une expérience professionnelle par la réalisation de deux stages : de 8 à 10 semaines en 1ère année et d’une durée de 6 mois en 2ème année. Les stages peuvent être réalisés à l’étranger. Les stages sont réalisés dans une entreprise, une collectivité, un organisme public ou un laboratoire de recherche.


Formation par alternance (initiale par apprentissage ou continue)
Les étudiants alternent entre des périodes d'acquisition de savoir-faire en entreprise et des périodes de formation (principalement orientées sur l’acquisition de savoirs).  Les taux de présence des étudiants dans le centre de formation (UHA) et dans l’entreprise d’accueil varient de façon progressive au cours des semestres. Ainsi en première année les étudiants sont présents à 50% (au semestre 1) et 33% (au semestre 2) de leur temps au centre de formation. En deuxième année, ce temps de présence à l’UHA est de 46% au semestre 3. Le semestre 4 est totalement réservé à l’immersion en entreprise.


La réalisation, en 2ème année, d’un double diplôme, nommé « double compétence intégrée en management de projets », en partenariat avec la Faculté de Sciences Economiques, Sociales et Juridiques (FSESJ) de l’UHA, est proposé. Ce double diplôme permet le développement de compétences professionnelles complémentaires à celles délivrées par le Master « Risques et Environnement ». Cette double compétence implique un face-à-face pédagogique de 4 mois supplémentaire.

 

Programme :

Les enseignements dispensés dans les parcours RTS sont répartis entre UE fondamentales, transversales et à ouverture professionnelle, avec un développement progressif des compétences au cours de la formation.
Les enseignements dispensés en 1ère année permettent d’acquérir des connaissances scientifiques fondamentales ainsi que des connaissances et savoir-faire généraux dans les domaines complémentaires que sont les risques, la sécurité et l'environnement. Un enseignement de champs disciplinaires complémentaires (droit, langues, économie, management de projets) complète la formation.
En 2ème année, les enseignements sont orientés en particulier selon 4 axes complémentaires :

-    Les méthodes et outils pour l'analyse des risques, 
-    Les facteurs humains dans la gestion des risques et organisation des secours,
-    L’ingénierie des risques incendies, 
-    La sécurité et procédés dans l'industrie.
Des cours de langues et un projet transdisciplinaire complète la formation.

Le détail du programme figure à l'onglet "Programme"

Stage ou apprentissage :

Formation initiale
Stage de 8 à 10 semaines en 1ère année et d’une durée de 6 mois en 2ème année. Les stages peuvent être réalisés à l’étranger. Les stages sont être réalisés dans une entreprise, une collectivité, un organisme public ou un laboratoire de recherche.
Formation par alternance
Le parcours RTS est ouvert en formation par apprentissage ou en formation continue sur l’ensemble du Master ou uniquement en Master 2, au choix de l’étudiant.

 

Ouverture à l'international :

Les stages peuvent être réalisés à l’étranger.

 

Les plus de la formation :

  • Apprentissage possible sur les deux années du Master (la formation est rémunérée) ;
  • Cursus en Double compétence intégrée, conduisant à l’obtention de deux Master : Master “Risques et Environnement” et Master “Management de projets” ce que ne propose aucune autres universités en France ;
  • Formation transdisciplinaire, majoritairement scientifique et technique, mais également avec un développement particulier des aspects juridiques, communication, facteurs humains, management. Cette approche transdisciplinaire très marquée le distingue des autres Masters en France ;
  • Formation professionnalisante reconnue : formation bien intégrée dans les réseaux professionnels et reconnue dans le tissu économique régional,  avec deux périodes de stages.
  • Participation active (47% en Master 1, 69 % en Master 2) de nombreux professionnels (privés et publiques) dans la formation (APAVE, CEA, SDIS 68, CSTB, DREAL, Ministère de l’intérieur, PSA, Cryostar, SOCOTEC,…), experts dans leur domaine, qui apportent une vraie reconnaissance du monde de l’industrie ;
  • Réseau important de contacts industriels ainsi qu’un réseau fort de 458 anciens diplômés depuis 1996 (parmi 580) qui permet de faire profiter d’offres de stages, d’apprentissage et d’emploi aux nouveaux étudiants ou diplômés.
  • Module de formation sur le thème de l’ingénierie de la sécurité incendie assez unique ;
  • Lien fort existant avec l’Ecole Nationale Supérieure des Officiers Sapeurs Pompiers (ENSOSP) permet une réussite voisine de 100% au concours de Lieutenant de Sapeur-pompier ;
  • Très bonne insertion professionnelle (voir graphique ci-dessous).

25 étudiants maximum par promotion pour un suivi personnalisé de chaque étudiant par un tuteur enseignant.

 

Compétences à acquérir à l'issue du Master RTS

Les compétences à l’issue du parcours Risques Technologiques, Sécurité sont les suivantes :

  • Appréhender avec une vision globale les grands types d’impacts environnementaux actuels et futurs et mettre en œuvre les plans d’action au regard de la réglementation (ISO 14001, ISO 50001, ISO 45001/OHSAS 18001, REACH, etc.),
  • Maîtriser les outils d’analyse et de simulation des impacts environnementaux liés aux activités industrielles (dispersion de polluants, incendies, explosions, emballement thermiques, etc.). Ces outils étant utilisés pour la prévention et la surveillance de la pollution,
  • Etablir les bilans matière et énergie des procédés chimiques industriels et présenter des rapports de synthèse,
  • Proposer et mettre en place des indicateurs de performance et des plans d’actions pour améliorer la sécurité et l’impact environnemental et énergétique su site en conformité avec la réglementation,
  • Mettre en œuvre les outils /stratégies d’identification, d’analyse et de gestion des risques pour les systèmes complexes socio-techniques (territoires, établissements recevant du public, centre de secours, etc.), éléments nécessaires pour assurer les tâches d'un chargé d'études en environnement et d'un responsable HSE dans une entreprise,
  • Appliquer ces stratégies et méthodologies à différents facteurs de risques (technologiques, naturels, sociétaux, liés aux réseaux, etc.),
  • Prendre  en compte les facteurs humains dans la gestion des risques et des crises,
  • Maîtriser les méthodologies, méthodes et outils d’analyse des risques (statiques ou dynamiques),
  • Prendre en compte les risques psycho-sociaux,
  • Assurer la responsabilité de lancer un processus chimique sûr en production et en apprécier les risques résiduels et les mesures de sauvegarde,
  • Utiliser les systèmes de gestion de la qualité, sécurité, environnement,
  • Identifier et utiliser les principaux paramètres juridiques, réglementaires et économiques accompagnant la résolution de projets dans le domaine des risques, de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie,
  • Définir, mettre en place et gérer les indicateurs de performance environnementale,
  • Utiliser des outils de simulation de phénomènes dangereux (incendie, explosion, emballement thermiques, dispersion des polluants dans l’air, etc.) pour évaluer l’impact sur l’environnement, des activités industrielles lors de leur fonctionnement en mode normal ou dégradé,
  • Connaître la démarche ingénierie incendie.

Compétences transversales :

  • Travailler en autonomie ou en équipe,
  • Mettre en œuvre des travaux qui font appel à une vision pluridisciplinaire des problématiques traitées,
  • Mettre en œuvre des projets dans le cadre de travaux de groupe (en disciplinaire et en pluridisciplinaire – avec des étudiants juristes et des stagiaires en formation continue),
  • S’intégrer dans un milieu professionnel tant dans le domaine privé que public (stage, formation par apprentissage),
  • Présenter un travail de façon précise, synthétisée et argumentée tant à l’écrit qu’à l’oral, en utilisant les technologies multimédia et supports adéquats au sujet.